Audiotour

AudiotourVisite de Verneuil-Grand

2 Tour-Stationen

  1. Audio-Tour Zusammenfassung
  2. Audio-Tour Zusammenfassung

    Verneuil-Grand est dénommé le village aux Christs en raison des nombreuses croix visibles sur son territoire.

    Au cours de votre promenade dans le village, vous remarquerez ces croix dans des lieux insolites. Par exemple, la ferme au n°11, route d’Ecouviez, datée de 1798, a conservé sa porte en planches de chêne dont les clous forment la croix de Saint-André.

    Le presbytère du village surprend par sa taille imposante. De plan rectangulaire, il est dominé par un toit à mansardes couvert d’ardoises. Des bandeaux séparent la façade en plusieurs parties. La jolie porte moulurée, datée de 1760, est surmontée d’une corniche et d’un fronton brisé.
    Un arrêté de 1420 nous apprend une drôle d’anecdote : « L’abbesse de Juvigny possédait un pré au lieu-dit « Au Berlu ». Il fallait qu’une charrette en sorte sans à-coups trois fois répétés car, au troisième arrêt, les chevaux et leur chargement se voyaient confisqués au profit de l’abbaye ! »

    L’église Saint-Médard, dont la première construction date du XIIe siècle, conserve toujours son ancien cimetière et son mur d’enceinte. Un des contreforts porte un beau cadran solaire daté de 1663.

    Un superbe calvaire monumental fut élevé sur la colline en 1899 à l’emplacement de la croix des Mascarades, elle-même érigée, selon la légende, à l’endroit d’un crime !

    La légende des Mascarades
    12 jeunes gens du village s’en allaient déguisés sur la colline pendant les jours gras. Arrivés en haut, ils se comptent et sont 13 au lieu de 12… Déduisant que Satan est parmi eux, ils mettent à mort un des leurs ! Redescendus en bas de la côte, ils se recomptent et ne sont plus que onze…

    Cet endroit permet de découvrir des points de vue remarquables sur la citadelle de Montmédy, la vallée de la Chiers et Verneuil-Grand.

  3. 1 70- Le village au Christ
  4. 2 71- Le calvaire monumental
  1. Audio-Tour Zusammenfassung

    Verneuil-Grand est dénommé le village aux Christs en raison des nombreuses croix visibles sur son territoire.

    Au cours de votre promenade dans le village, vous remarquerez ces croix dans des lieux insolites. Par exemple, la ferme au n°11, route d’Ecouviez, datée de 1798, a conservé sa porte en planches de chêne dont les clous forment la croix de Saint-André.

    Le presbytère du village surprend par sa taille imposante. De plan rectangulaire, il est dominé par un toit à mansardes couvert d’ardoises. Des bandeaux séparent la façade en plusieurs parties. La jolie porte moulurée, datée de 1760, est surmontée d’une corniche et d’un fronton brisé.
    Un arrêté de 1420 nous apprend une drôle d’anecdote : « L’abbesse de Juvigny possédait un pré au lieu-dit « Au Berlu ». Il fallait qu’une charrette en sorte sans à-coups trois fois répétés car, au troisième arrêt, les chevaux et leur chargement se voyaient confisqués au profit de l’abbaye ! »

    L’église Saint-Médard, dont la première construction date du XIIe siècle, conserve toujours son ancien cimetière et son mur d’enceinte. Un des contreforts porte un beau cadran solaire daté de 1663.

    Un superbe calvaire monumental fut élevé sur la colline en 1899 à l’emplacement de la croix des Mascarades, elle-même érigée, selon la légende, à l’endroit d’un crime !

    La légende des Mascarades
    12 jeunes gens du village s’en allaient déguisés sur la colline pendant les jours gras. Arrivés en haut, ils se comptent et sont 13 au lieu de 12… Déduisant que Satan est parmi eux, ils mettent à mort un des leurs ! Redescendus en bas de la côte, ils se recomptent et ne sont plus que onze…

    Cet endroit permet de découvrir des points de vue remarquables sur la citadelle de Montmédy, la vallée de la Chiers et Verneuil-Grand.

Bewertungen

Noch keine Bewertungen

Erste Rezension schreiben
A minimum rating of 1 star is required.
Please fill in your name.