Audio tour

Audio tourRésistants, résistances à Billom

Only in French

2 sights

  1. Audio tour Summary
  2. Audio tour Summary

    « Je trahirai demain »
    Je trahirai demain pas aujourd’hui.
    Aujourd’hui, arrachez-moi les ongles,
    Je ne trahirai pas.

    Vous ne savez pas le bout de mon courage.
    Moi je sais.
    Vous êtes cinq mains dures avec des bagues.
    Vous avez aux pieds des chaussures
    Avec des clous.

    Je trahirai demain, pas aujourd’hui,
    Demain.
    Il me faut la nuit pour me résoudre,
    Il ne faut pas moins d’une nuit
    Pour renier, pour abjurer, pour trahir.

    Pour renier mes amis,
    Pour abjurer le pain et le vin,
    Pour trahir la vie,
    Pour mourir.

    Je trahirai demain, pas aujourd’hui.
    La lime est sous le carreau,
    La lime n’est pas pour le barreau,
    La lime n’est pas pour le bourreau,
    La lime est pour mon poignet.

    Aujourd’hui je n’ai rien à dire,
    Je trahirai demain.

    Marianne Cohn, « Je trahirai demain », 1943.

    Merci à vous Odette pour votre aide précieuse.

  3. 1 Résistants, résistances
  4. 2 École militaire préparatoire
  5. 3 Rue des déportés
  6. 4 Déportation 1944
  7. 5 Une rafle à Billom
  8. 6 Ancienne gendarmerie
  9. 7 Maison Cohalion
  10. 8 Récit de la Libération
  11. 9 Monument commémoratif aux victimes de la seconde guerre mondiale
  12. 10 Plaque Jean Figon
  13. 11 Plaque commémorative de la rafle du 16 décembre 1943
  1. Audio tour Summary

    « Je trahirai demain »
    Je trahirai demain pas aujourd’hui.
    Aujourd’hui, arrachez-moi les ongles,
    Je ne trahirai pas.

    Vous ne savez pas le bout de mon courage.
    Moi je sais.
    Vous êtes cinq mains dures avec des bagues.
    Vous avez aux pieds des chaussures
    Avec des clous.

    Je trahirai demain, pas aujourd’hui,
    Demain.
    Il me faut la nuit pour me résoudre,
    Il ne faut pas moins d’une nuit
    Pour renier, pour abjurer, pour trahir.

    Pour renier mes amis,
    Pour abjurer le pain et le vin,
    Pour trahir la vie,
    Pour mourir.

    Je trahirai demain, pas aujourd’hui.
    La lime est sous le carreau,
    La lime n’est pas pour le barreau,
    La lime n’est pas pour le bourreau,
    La lime est pour mon poignet.

    Aujourd’hui je n’ai rien à dire,
    Je trahirai demain.

    Marianne Cohn, « Je trahirai demain », 1943.

    Merci à vous Odette pour votre aide précieuse.

Reviews

No reviews yet

Write the first review
A minimum rating of 1 star is required.
Please fill in your name.