Audio tour

Audio tourRoute Turque Bruxelles - Europalia

2 Fermate tour

  1. Sommario Auditour
  2. Sommario Auditour

    Le parcours qui va suivre vous permettra de marcher sur les traces du quotidien de Bahadir, un jeune turc de 30 ans qui vit en Belgique. Mais avant de le suivre, voici quelques mots en guise d’introduction sur l’immigration turque en Belgique.

    Celle-ci démarre réellement dans les années 1960 dans le sillage des accords bilatéraux du 16 juillet 1964. Cette première vague d’immigration était une opportunité pour la Belgique qui devait pallier à une pénurie de main-d’œuvre qui régnait à cette époque en Belgique, notamment dans l’industrie minière. Au même moment en Turquie, de grandes réformes agraires avaient amené la paysannerie à chercher de nouvelles voies d’avenir. L’accord avec la Belgique en sera une. Ces ouvriers turcs, originaires pour beaucoup de villages du bassin anatolien ont débarqué dans un autre monde, différent du leur et sont arrivés notamment dans les anciennes régions minières du pays. Dans les 3 années qui suivent l’accord de la coopération belgo-turc, on estime à environ 16 900 les mineurs turcs arrivés en Belgique. A Bruxelles, les immigrés vont surtout trouver du travail dans les secteurs de la construction et du nettoyage. Certains se dirigeront également vers l’industrie textile gantoise.

    Dès 1967, la Belgique restreint l’accès à son territoire aux travailleurs turcs. Dès lors, à partir des années 1970, les arrivées de ressortissants turcs se feront soit par la voie du regroupement familial (les immigrés font venir leur famille), soit par celle de la clandestinité. Une vaste opération de régularisation en 1974 concernera plus de 2500 personnes turques.

    Maintenant que tu en sais un peu plus sur l’historique de l’immigration turque, tu vas partir à la découverte du quartier de Schaerbeek avec Jelena.

  3. 1 Arrêt 1: Eglise Royale Sainte-Marie
  4. 2 Arrêt 2: Librairie Atlas
  5. 3 Arrêt 3: Union turque de Belgique
  6. 4 Arrêt 4: Pâtisserie Divan Palace
  7. 5 Arrêt 5: Çeyiz Evi
  8. 6 Arrêt 6: Mosquée Fatih Camii
  1. Sommario Auditour

    Le parcours qui va suivre vous permettra de marcher sur les traces du quotidien de Bahadir, un jeune turc de 30 ans qui vit en Belgique. Mais avant de le suivre, voici quelques mots en guise d’introduction sur l’immigration turque en Belgique.

    Celle-ci démarre réellement dans les années 1960 dans le sillage des accords bilatéraux du 16 juillet 1964. Cette première vague d’immigration était une opportunité pour la Belgique qui devait pallier à une pénurie de main-d’œuvre qui régnait à cette époque en Belgique, notamment dans l’industrie minière. Au même moment en Turquie, de grandes réformes agraires avaient amené la paysannerie à chercher de nouvelles voies d’avenir. L’accord avec la Belgique en sera une. Ces ouvriers turcs, originaires pour beaucoup de villages du bassin anatolien ont débarqué dans un autre monde, différent du leur et sont arrivés notamment dans les anciennes régions minières du pays. Dans les 3 années qui suivent l’accord de la coopération belgo-turc, on estime à environ 16 900 les mineurs turcs arrivés en Belgique. A Bruxelles, les immigrés vont surtout trouver du travail dans les secteurs de la construction et du nettoyage. Certains se dirigeront également vers l’industrie textile gantoise.

    Dès 1967, la Belgique restreint l’accès à son territoire aux travailleurs turcs. Dès lors, à partir des années 1970, les arrivées de ressortissants turcs se feront soit par la voie du regroupement familial (les immigrés font venir leur famille), soit par celle de la clandestinité. Une vaste opération de régularisation en 1974 concernera plus de 2500 personnes turques.

    Maintenant que tu en sais un peu plus sur l’historique de l’immigration turque, tu vas partir à la découverte du quartier de Schaerbeek avec Jelena.

Recensioni

A minimum rating of 1 star is required.
Please fill in your name.
  • eric van hauwermeiren

    5 out of 5 rating 12-30-2015

    very good

Sponsor di questo tour