Audiotour

AudiotourOrbec : Circuit découverte de la ville

2 Tourstops

  1. Audiotour overzicht
  2. Audiotour overzicht

    A Orbec, pierre, brique et pan de bois se côtoient pour le plaisir des promeneurs et pour rappeler l'histoire, mêlant ainsi le passé et le présent. Au détour des rues et venelles, fleuries aux beaux jours, et où serpentent par endroit de petits ruisseaux, ce circuit vous propose de découvrir les maisons à pan de bois typiques du Pays d'Auge, les hôtels particuliers ainsi que les commerces qui animent cette rue Grande, artère principale de la ville d'Orbec, à la physionomie particulière.

    Orbec est une ville entre charme et traditions. Voici ce qu'en dit l'écrivain Philippe Delerm : "Partout des petites rues pavées, demi-pavées, vous appellent et vous invitent à commencer un chemin de maraude qui semble aller de soi. Tout est courbe, ventru, resserré, imbriqué. L'arrière des maisons s'ouvre sur des cours miniscules où les glycines ont refleuri".

    Un peu d'histoire. Orbec a été construit aux confins de la vallée de l'Orbiquet, rivière du Sud Pays d'Auge. Son nom proviendrait de deux termes Vikings signifiant "rivière de truites". Les Ducs de Normandie ont favorisé son développement. En 1030, Robert 1er donna ce domaine à son cousin Gilbert de Brionne qui en fit un Vicomté au XIème siècle.

    En 1583, Orbec fut élevée au rang de Bailliage : siège du bailli, officier du roi chargé de fonctions administratives et judiciaires. C'est alors que s'installa dans la ville, la noblesse de robe, des lettrés et des bourgeois.

    Tout au long du XVIIème siècle, ces derniers ont fait construire des hôtels particuliers et ont contribué au renouveau religieux de la Contre-Réforme par le rétablissement de l'Hôtel-Dieu Saint-Rémy, l'édification du Couvent des Capucins et du Prieuré des chanoinesses de Saint-Augustin. 

    Après la Révolution Française, la ville perdit son tribunal au profit de Lisieux. Dés lors, les activités commerciales et industrielles se sont développées. Grâce à l'Orbiquet, de nombreux moulins furent édifiés dès le Moyen-Âge : à grain, à tan, à foulon et à papier.

    Au XIXème siècle, c'est l'industrie textile qui s'implanta : filature, tissage, blanchisserie et rubanerie, facilitée par la voie de chemin de fer Lisieux-Orbec (1873-1966). L'architecture de brique se développa, on aménagea le quartier de l'Hôtel de ville.

    Au début du XXème siècle, l'industrie agro-alimentaire donna un nouveau souffle à l'économie locale. L'installation de l'usine de fromages Lanquetot en est le témoignage. A la Libération, une vingtaine de maisons furent bombardées mais le patrimoine majeur d'Orbec fut épargné, laissant encore aujourd'hui à la ville son charme d'autrefois.

  3. 1 Église Notre-Dame
  4. 2 Le "Petit Moulin" et le lavoir
  5. 3 L'Orbiquet
  6. 4 Rue des Moulins
  7. 5 Place de l'Hôtel de Ville
  8. 6 Ancien Couvent des Augustines
  9. 7 Maison du Baillage
  10. 8 Les venelles du centre historique
  11. 9 Le Vieux Manoir
  12. 10 Ancien Couvent des Capucins
  13. 11 Hôtel-Dieu Saint-Rémy
  14. 12 Manoir de l'Engagiste
  1. Audiotour overzicht

    A Orbec, pierre, brique et pan de bois se côtoient pour le plaisir des promeneurs et pour rappeler l'histoire, mêlant ainsi le passé et le présent. Au détour des rues et venelles, fleuries aux beaux jours, et où serpentent par endroit de petits ruisseaux, ce circuit vous propose de découvrir les maisons à pan de bois typiques du Pays d'Auge, les hôtels particuliers ainsi que les commerces qui animent cette rue Grande, artère principale de la ville d'Orbec, à la physionomie particulière.

    Orbec est une ville entre charme et traditions. Voici ce qu'en dit l'écrivain Philippe Delerm : "Partout des petites rues pavées, demi-pavées, vous appellent et vous invitent à commencer un chemin de maraude qui semble aller de soi. Tout est courbe, ventru, resserré, imbriqué. L'arrière des maisons s'ouvre sur des cours miniscules où les glycines ont refleuri".

    Un peu d'histoire. Orbec a été construit aux confins de la vallée de l'Orbiquet, rivière du Sud Pays d'Auge. Son nom proviendrait de deux termes Vikings signifiant "rivière de truites". Les Ducs de Normandie ont favorisé son développement. En 1030, Robert 1er donna ce domaine à son cousin Gilbert de Brionne qui en fit un Vicomté au XIème siècle.

    En 1583, Orbec fut élevée au rang de Bailliage : siège du bailli, officier du roi chargé de fonctions administratives et judiciaires. C'est alors que s'installa dans la ville, la noblesse de robe, des lettrés et des bourgeois.

    Tout au long du XVIIème siècle, ces derniers ont fait construire des hôtels particuliers et ont contribué au renouveau religieux de la Contre-Réforme par le rétablissement de l'Hôtel-Dieu Saint-Rémy, l'édification du Couvent des Capucins et du Prieuré des chanoinesses de Saint-Augustin. 

    Après la Révolution Française, la ville perdit son tribunal au profit de Lisieux. Dés lors, les activités commerciales et industrielles se sont développées. Grâce à l'Orbiquet, de nombreux moulins furent édifiés dès le Moyen-Âge : à grain, à tan, à foulon et à papier.

    Au XIXème siècle, c'est l'industrie textile qui s'implanta : filature, tissage, blanchisserie et rubanerie, facilitée par la voie de chemin de fer Lisieux-Orbec (1873-1966). L'architecture de brique se développa, on aménagea le quartier de l'Hôtel de ville.

    Au début du XXème siècle, l'industrie agro-alimentaire donna un nouveau souffle à l'économie locale. L'installation de l'usine de fromages Lanquetot en est le témoignage. A la Libération, une vingtaine de maisons furent bombardées mais le patrimoine majeur d'Orbec fut épargné, laissant encore aujourd'hui à la ville son charme d'autrefois.

Beoordelingen

A minimum rating of 1 star is required.
Please fill in your name.
  • Calvin

    5 out of 5 rating 07-20-2018

    Un voyage dans le temps vous est proposé avec cette visite de la jolie ville d'Orbec !